Archive for the ‘Microsoft’ Category.

OpenOffice / LibreOffice : un choix pas si extra-terrestre aujourd’hui, et mon point de vue.

J’ai envie de partager cet article avec vous. Il nous apprend que finalement, le choix d’OpenOffice (ou – j’ajoute – de LibreOffice) par rapport à une migration vers MS Office 2007 ou 2010 n’est pas si invraisemblable que cela, en fonction de la population d’utilisateurs cible.

Par ailleurs, il semblerait que le basculement vers OpenOffice montre les adhérences de sa suite MS Office par rapport à d’autres logiciels comme SharePoint ou SQL Server, (qui en doutait ?).

Je suis assez content de voir que les gens (responsables de parcs bureautiques) continuent à se poser des questions sur la suite bureautique déployée chez eux.

Bien sûr OpenOffice/LibreOffice ne sont pas les meilleurs logiciels de la Terre (qui peut le prétendre?), mais pour mon cas, et ceux depuis plusieurs années, c’est plus que parfait pour mon utilisation.

Il y a eu bien entendu la phase de transition à passer, c’est-à-dire :

  • Retrouver ses repères par rapport à MS Office, pour cela, ne pas hésiter à lire quelques billets de blog ou articles sur des sites genre 01net.com sur le sujet
  • Progressivement convertir sa base de « modèles » en documents OpenOffice (il est préférable d’utiliser les formats natifs OpenOffice (.odt, .ods, .odp) pour ses documents.
  • Ne pas avoir peur d’envoyer ces documents OpenOffice par email avec deux formats : OpenOffice et PDF, en indiquant que le format est OpenOffice (lisible avec MS Office depuis la version 2007 SP2)
  • Arrêter d’installer MS Office chez sa famille ou ses amis… et oui en tant qu’informaticien, on vous le demande souvent… Oh, je viens de m’acheter un nouvel ordinateur ! Est-ce que tu peux m’installer Office ? Réponse : oui sans problème, je vais t’installer une suite bureautique qui s’appelle OpenOffice. Ici, le demandeur ne va retenir que le mot « Office » dans OpenOffice… Si il est du genre méfiant, on peut lui configurer son OpenOffice pour délivrer par défaut les formats MS Office (.doc, .xls, .ppt).

La phase de transition doit certainement dépendre de chacun. Pour moi, cela a duré environ 6 mois (en 2007/2008) avec quelques retours ponctuels vers MS Office pour retravailler des vieux documents MS Office complexes qui ne méritaient pas d’être enregistrés en OpenOffice.

Aujourd’hui, cela fait bien longtemps que je n’ai pas utilisé MS Office (pour Word, Excel ou PowerPoint) car :

  • Les gens m’envoient facilement des PDF plutôt qu’un document Word (plutôt dans un souci de protection de son document que dans un souci de « compatibilité »…)
  • Les documents MS Office que je reçois s’ouvrent bien avec OpenOffice (même les documents OpenXML), et cela suffit bien pour que je puisse les lire. Je n’ai pas besoin de faire des retours sur ces documents en général, et si besoin OpenOffice suffit pour ajouter quelques lignes.
  • Dans ma société, j’utilise au maximum (que) des documents OpenOffice avec mes collègues, qui ont tous un OpenOffice d’installé (même sous Windows) (c’est une obligation chez nous).

Pour conclure : content depuis plusieurs années d’OpenOffice/LibreOffice. J’apprécie qu’OpenOffice fasse son bonhomme de chemin dans les entreprises.

 

Flattr this!

Le choix du système d’exploitation n’est plus stratégique, pas plus que celui du navigateur

Je me permets de relayer un article que je trouve intéressant, concernant la « guerre » des systèmes d’exploitation. Bien qu’il y a recours à certaines généralisations, il n’y a pas de fumée sans feu, et de mon point de vue, aujourd’hui, il est clair que le choix du système d’exploitation n’est plus du tout stratégique, tant pour le particulier (qui effectivement ne regarde pas la performance ou la sécurité, mais plutôt le coté « mode » et « sympa » de l’interface utilisateur, et surtout si il pourra surfer, chatter, facebooker ou twitter avec son ordinateur ou smartphone ou autres), que tant pour l’entreprise, dans laquelle le webmail devient courant, la navigateur Internet devient le point d’entrée de toutes les applications métiers (et aussi du surf perso), et que l’outil Word/Excel (Traitement de texte / Tableur) n’a pas du tout besoin d’avoir autant de fonctionnalités qu’un Office 2010.

Le choix stratégique aurait tendance à se déplacer vers le navigateur, mais heureusement, les batailles entre Internet Explorer / Firefox et dans une moindre mesure Safari et Opéra, ont clairement permit à plus de respect des standards du Web dans le navigateur et d’ouverture (en particulier le fameur HTML 5). Ce qui permet de renvoyer le choix du navigateur à un choix tactique et non stratégique.

Flattr this!

Windows 7 et Sun xVM VirtualBox sur Ubuntu 8.10

Un billet pour dire merci.

Merci tout d’abord à Sun pour xVM VirtualBox, leur produit open source de virtualisation (de bureau) qui est parfaitement intégré à Ubuntu 8.10. Grâce à cet outil, j’ai différentes machines virtuelles sur mon ordinateur (physique), de Windows XP à Centos 5.2, en passant de Ubuntu 9.04 Alpha 3 à OpenSolaris 2008.11 (sans oublier Fedora 10 et différentes VM de Ubuntu Server/JeOS). Le tout me permettant de faire différents tests ou manipulations sur ces environnements sans ‘polluer’ mon ordinateur de travail, et surtout avec une prise de risque minime sur les données situées mon ordinateur.

Un deuxième merci à Sun pour la mise à jour de VirtualBox afin d’y inclure la possibilité d’avoir une machine virtuelle Microsoft Windows 7, c’est à dire la prochaine version de Windows.

Au tour de Microsoft d’être remercié, merci pour donner la possibilité de télécharger la bêta 1 de Windows 7. C’est d’autant important qu’au vu du désintéressement (presque unanime) de Vista, il y a de la bonne communication à faire pour que le prochain opus de Windows fonctionne mieux, et surtout apporte de vrais plus par rapport à Windows XP (que l’on pourrait qualifier de ‘trop parfait’ ;-)). Continue reading ‘Windows 7 et Sun xVM VirtualBox sur Ubuntu 8.10’ »

Flattr this!

Bilan année 2008

En fin d’année, il est de coutume de faire le bilan. Je vous propose donc de partager différents points de vue « bilan de fin d’année », le tout étant totalement subjectif, non-exhaustif et basé sur mon seul vécu. Continue reading ‘Bilan année 2008’ »

Flattr this!

Livre eBook Performance Testing Guidance for Web Applications par Microsoft (en anglais)

Voici un très bon ebook en anglais, il s’agit d’un guide sur les tests de performances, proposé en téléchargement et gratuitement par Microsoft via son site CodePlex.

(titre en anglais : Performance Testing Guidance for Web Applications)

C’est un livre de 221 pages, découpé en 8 parties (pour un total de 18 chapitres) :

  1. Une introduction aux tests de performances, qui vous donnera un aperçu des différents types de tests de performances, les concepts clés et le vocabulaire utilisé.
  2. Une approche modèle sur le test de performance, à travers 7 macro activités. Cette partie montre également comment intégrer les tests de performances dans les environnements Agile et CMMI.
  3. Identification de l’environnement de test, qui montre comme collecter les informations nécessaires sur un projet à tester, allant des architectures systèmes au activités utilisateurs, etc. Continue reading ‘Livre eBook Performance Testing Guidance for Web Applications par Microsoft (en anglais)’ »

Flattr this!

OpenOffice, un choix d’avenir intelligent

Pour ceux qui ne le savent pas, OpenOffice.org est une suite bureautique gratuite et concurrente de la suite Microsoft Office. OpenOffice propose un logiciel de traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation, un logiciel de gestion de base de données et un logiciel de dessin.

L’avenir de cette suite semble être au beau fixe. Tout d’abord car il utilise un format de document normalisé par l’ISO (l’organisme mondiale qui normalise les standards), indispensable pour la notion d’inter-opérabilité notamment dans les administrations. Son concurrent essaye d’avoir également son format (OpenXML) normalisé, mais aujourd’hui ce n’est pas le cas (malgré une tentative), et ne devrait pas l’être à moyen terme.

Mieux, Microsoft, l’éditeur de la suite Office, va supporter dans le prochain service pack de Office 2007, le format normalisé d’OpenOffice ! Donc un utilisateur d’Office 2007 pour ouvrir des fichiers produits avec OpenOffice. Le contraire est déjà possible.

Donc pour un utilisateur, faire le choix d’OpenOffice comme suite bureautique n’est pas complètement « débile », car en plus d’avoir une suite bureautique complète (et je le rappelle gratuite) qui fonctionne aussi bien sous Windows que sous Linux, il pourra même communiquer ses documents OpenOffice à des utilisateurs de Microsoft Office sans devoir les convertir au format propriétaire Microsoft.

Par ailleurs, la question de l’apprentissage d’OpenOffice peut-être assez facilement éludée. D’une part, qui a eu le droit à une formation sur l’utilisation de Word ou Excel ? La plus part des utilisateurs d’Office 2003/2007 sont des personnes auto-formées (le passage à 2007 demandant un effort supplémentaire avec le fameux ruban). D’autre part, OpenOffice ne réinvente pas l’ergonomie ni la façon de travailler des documents bureautiques, donc pas d’énorme effort à faire pour comprendre et utiliser cette suite.

Et pour couronner le tout, on trouve sur Internet, de nombreux articles d’astuces pour l’utilisation d’OpenOffice, ou carrément des blogs dédiés.

Pour conclure, je dirais aussi, que quand ton beau-frère, qui vient de s’acheter un joli ordinateur pour surfer sur le net et écrire un ou deux documents dans le mois, te demande de lui installer Microsoft Office, pourquoi pas lui « coller d’office » OpenOffice… Je ne suis même pas sûr qu’il verra la différence si jamais tu ne lui précise pas qu’il ne s’agit pas de Microsoft Office.

(L’astuce consiste également à mettre les formats DOC, XLS et PPT en formats par défaut afin que ses documents transmis par mail à des collègues ou amis soit déjà dans le format MS Office)

[Quelques pointeurs]

./

Flattr this!

Ubuntu content, et Vista décidément pas content

A une journée de la sortie de Ubuntu dans sa version 8.04, et après deux mois d’utilisation de la version 7.10 de Ubuntu (plus quelques jours de 8.04 RC), qui ont été précédés de 10 mois de Vista (32 bits et 64 bits), je me permets quelques mots :

Depuis la sortie du SP1 de Vista (il y a quelques semaines), je n’ai pas fait l’upgrade sur mon Vista (dual boot), pas à cause des mauvais retours sur le SP1 de Vista que l’on trouve sur Internet, mais simplement car je n’ai pas booté sur mon Vista depuis sa sortie… (je précise que j’ai l’ai pourtant téléchargé… depuis mon Linux)

Clairement, je suis satisfait de Ubuntu par rapport à mon utilisation. Il y a vraiment pas mal de petits plus sous Linux (Gnome) par rapport à Vista sur la convialité (la version 8.04 encore plus)

Décidément je ne suis pas satisfait de Vista, malgré mes premières impressions à l’époque. en effet, depuis j’étais passé à la version 64 bits de Vista, qui est carrément plus « difficile » que la 32 bits. Drivers pas trouvables ou buggés, nécéssité de mettre à jour (la dernière version) des logiciels, et de trouver ‘par miracle’ du logiciel la version 64 bits, sinon par défaut la version 32 bits. (cas d’exemple : ma carte Wifi qui se stoppait tout seule de manière aléatoire.)

Et d’un point de vue « apport », Vista n’est pas top. Enfin… Maintenant je peux être critique, car j’ai trouvé une bonne alternative, et qui plus est, alternative respectable : Linux Ubuntu.

Je suis également « rassuré » de lire, entendre et voir que je ne suis pas le seul à être déçu par Vista. Il suffit de surfer un peu sur Internet pour s’en rendre compte, ou bien poser la question à un utilisateur de Vista. Souvent Windows XP est glorifié, ou carrément : doit remplacer le Vista.

Pour revenir sur mon passage à Linux, je suis content (ou surpris) de voir que les personnes (généralement des informaticiens de part mon métier d’informaticien) à qui j’apprends ma migration, d’une part connaissent Linux et Ubuntu, et d’autre part ne sont pas étonnées de mon choix. En tout cas, je n’ai pas la question : « Et alors cela marche ? ». Comme quoi Linux a réellement une crédibilité comme poste de travail.

./

Flattr this!

Redimensionnement d’un disque NTFS / Vista en utilisant Gparted sous Ubuntu Live CD

Je suis entrain de passer sous Linux Ubuntu comme système d’exploitation de tous les jours dans mon travail, ceci à la place de Windows Vista. (dans les deux cas en x64).

J’ai un ordinateur portable Dell D820 avec deux disques durs, un de 100 Go et un deuxième dans la media bay de 80 Go. Depuis l’achat de ce portable en avril 2007, j’ai toujours eu un dual boot entre Windows et Linux Ubuntu. Ce partage a toujours été en faveur de Windows du coté des disques, Linux étant là pour des « tests » ou tentatives de basculement.

Aujourd’hui, c’est le contraire, Linux a enfin la faveur de mes disques dur. Pourtant cela n’a pas été sans mal.

En effet, sur mon disque 1 (/dev/sda), j’avais une partition de 80 Go NTFS et une partition de 11 Go Linux. Suite à deux semaines de travail avec Linux, je décide donc de donner un peu plus d’air à mon Linux pour vivre. Windows Vista étant fourni avec une fonctionnalité de redimensionnement de disque (shrink), je décide donc de faire une défragmentation de disque avec le merveilleux utilitaire gratuit Jkdefrag pour placer tous les octets utilisés au début du disque afin de pouvoir faire un redimensionnement avec le plus grand espace disponible.

Pour cela, j’ai utilisé la commande suivante : jkdefrag.exe -a5 c:

Après quelques heures, j’ai bien tous mes secteurs au début, mais il reste pas mal de bloc indéplaçables. Quelques recherches Google plus loin… Continue reading ‘Redimensionnement d’un disque NTFS / Vista en utilisant Gparted sous Ubuntu Live CD’ »

Flattr this!

Windows Vista bug entre 96 DPI et 120 DPI sur le menu Démarrer

Il y a un proverbe qui dit qu’il ne faut jamais cracher dans sa soupe. J’utilise Windows Vista comme poste de travail de tous les jours depuis quelques mois, et j’en suis bien satisfait pratiquement tout le temps par rapport à Windows XP. (La fonctionnalité la plus importante pour moi est la possibilité de saisir le nom d’un programme depuis le champ de recherche du menu Démarrer. Ce qui permet de lancer depuis le clavier, sans passer par la souris, un logiciel en quelques secondes (voir centièmes de secondes)).

J’ai la particularité d’avoir un écran d’ordinateur portable de 15 » avec une résolution de 1920×1200 pixels. Donc autant vous dire qu’en affichage « normal », les caractères sont carrément petits. Je suis même certains que mon ophtalmologiste me mettrait une claque s’il voyait mon écran en affichage normal.

Vous allez me dire : Pourquoi nous parler de soupe et d’ophtalmologie ? Continue reading ‘Windows Vista bug entre 96 DPI et 120 DPI sur le menu Démarrer’ »

Flattr this!

Passage à 4 Go de RAM avec Windows Vista 64 bits

Pour faire suite à cet article, voici le résultat de mon passage de 2 Go de RAM à 4 Go de RAM sur un ordinateur portable Dell D820. C’est une demi-satisfaction. En effet, les 4 Go de RAM sont bien reconnus au niveau du BIOS du portable, mais il y a seulement 3327 Mo de disponibles, les 700 Mo restant sont « réservés pour le système » d’après ce même BIOS. Vista montre donc seulement 3,13 Go.

4 Gb onlyy 3,3 Gb use

(d’après que ce j’ai compris) La cause du problème vient du chipset Intel 945 (se trouvant dans le D820) qui peut gérer seulement 4Go d’adressages mémoire maximum. Malheureusement ces « 4Go d’adresses » doivent être partagés par la mémoire vive du système d’exploitation et aussi par la mémoire vidéo (car la carte graphique est embarquée sur la carte mère) Continue reading ‘Passage à 4 Go de RAM avec Windows Vista 64 bits’ »

Flattr this!