Eclipse + Linux : le basculement des développeurs vers Linux ?

Cela fait un moment que je voulais pointer sur cet article intitulé « De plus en plus de développeurs Eclipse sous Linux« .

Je confirme de mon coté aussi cet état de fait.

Il est clair que les développeurs ont bien compris que bien souvent l’application Java/J2EE ou PHP qu’ils développent avec leur plateforme Eclipse est destinée à être mise en production vers un serveur Unix ou Linux.

Par ailleurs, j’ajouterai qu’il y a aussi (je pense) une certaine émulsion qui agit lorsqu’un développeur sous Windows, voit un développeur qui lui travaille avec Linux. Ce dernier même si il a des soucis de temps en temps avec son Linux + Eclipse, va tout simplement masquer ses problèmes et dire que son Linux est ‘carrément’ mieux que le Windows, et qu’il est super génial, chouette, etc. Éventuellement, il pourra tout de même dire qu’il y a parfois des problèmes, mais que les avantages restent supérieurs.

Dans tous les cas, le développeur qui se doit d’être curieux, va vouloir faire pareil que son collègue/copain. Et peut-être qu’il y aura ensuite un basculement durable sous Linux (ou un retour sous Windows).

On voit aussi parfois : l’installation en dual-boot, deux ou trois jours sous Linux, puis deux ou trois jours sous Windows en fonction de l’humeur, de la présence ou non du collègue, de la réussite ou non de l’installation de tel ou tel pilote de carte vidéo 3D, etc. Cela fait ‘presque’ penser à des gens qui essayent d’arrêter de fumer 😉

Pour revenir à cette émulation qui apparaît lors qu’un développeur voit un autre développeur qui bosse sous Linux, on peut s’interroger sur le « comment a-t-il basculer sous Linux ? » ce premier développeur ?

Je n’ai pas une réponse, mais simplement quelques cas (qui ne sont pas forcément une généralisation) :

  • l’étudiant en informatique qui a mis Linux sur sa machine dès la première année, qui a pu faire son stage de fin d’étude avec son portable toujours sous Linux, et dans la société qui l’a embauché, il n’y a pas de problème pour continuer à bosser sous Linux. Celui-là, finalement, il ne connait pas trop bien Windows, et va plus vite sous Linux.
  • le développeur en régie qui vient d’une société où l’ensemble des développeurs est sous Linux (et oui cela existe). Donc là, on a un développeur qui d’abord est contraint, (et bien souvent ensuite – me semble-t-il – convaincu de Linux).
  • l’expert / consultant (dont je pense faire parti) qui travaille sous Linux, et de part sa fonction dans le projet bénéficie d’une certaine reconnaissance de ses compétences, et donc du message « si il est expert et qu’il travaille sous Linux, c’est que Linux est le système pour les experts (les bons 😉 »

Bien évidement ces cas s’adressent plutôt à des développeurs qui bossent sur du Java ou de PHP, le développeur .NET, lui n’a pas vraiment le choix, la meilleur plateforme de développement .NET est sous Windows, et son application va fonctionner sur Windows.

Pour conclure, c’est une bonne chose de mon point de vue de voir des développeurs travailler sur l’environnement Linux (ou le tester). Cela leur permet d’ouvrir un peu leur horizon informatique, de leur donner une meilleure compréhension de l’informatique, un peu comme si on voyage dans différents pays chacun ayant ses coutumes, traditions, plats culinaires, etc.

./

Flattr this!

Un commentaire

  1. Senjy dit :

    L’environnement Linux n’est pas près pour le développement, pour mon cas le couple Linux éclipse est infernal. En plus des bugs de distributions il faut ajouter ceux d’ éclipse . Ne serais ce que la consommation anormal de cpu et de ram. a configuration équivalente je préfère un windows xp et netbeans voir éclipse . actuellement je suis sur Mac os x avec netbeans. c’est un peu mieux. Mais quand il faut tester les applications web sous ie, la il y a pas de choix