Bilan année 2008

En fin d’année, il est de coutume de faire le bilan. Je vous propose donc de partager différents points de vue « bilan de fin d’année », le tout étant totalement subjectif, non-exhaustif et basé sur mon seul vécu.

Windows Vista

Windows Vista est un (le ?) fiasco incroyable de cette année, sans entrer dans les détails techniques, je dirais simplement que je n’ai personne dans mes différents « paysages » : famille, collègues ou clients qui utilisent Vista (certains l’on testé sans le garder).

  • Pour le paysage famille, c’est lié au fait qu’il n’y a pas eu de renouvellement de machines (pourquoi upgrader vers Vista sur sa machine courante ?) ou bien qu’ils sont sous Linux (ma filleule de 10 ans en l’occurrence).
  • Pour le paysage collègues, c’est lié au fait que les nouvelles machines acquises sont sous Windows XP (licence Downgrade XP), et que cela ne dérange personne (plutôt le contraire).
  • Pour le paysage clients, c’est lié également à la livraison de machines avec Windows XP, et aussi à la politique globale des DSI de conserver Windows XP.

J’ai même parfois suscité de l’intéressement de la part de collègues ou de clients avec mon ordinateur utilisant non pas Windows mais Linux / Ubuntu. Intéressement allant même jusqu’à l’installation pour certains, en espérant qu’ils continuent…

Virtualisation

La virtualisation est devenue pour moi (personnellement) très présente en 2008, tant sur mon ordinateur de travail quotidien (avec VirtualBox) pour :

  • avoir Windows XP (Home Edition) pour ouvrir certains documents Microsoft et utiliser Adobe Lightroom pour mes photos
  • avoir différents environnements de tests (bien souvent des Linux (Centos, Ubuntu ou RedHat))
  • pour faire des démonstrations en donnant une formation (WebSphere Administration)

Que sur mes machines/serveurs ‘physiques’ de tests pour :

  • tester Liferay (VMWare / Centos)
  • mettre en place un cluster Alfresco sur Jboss (VMWare / Centos)
  • avoir une machine DVL (VirtualBox / DawnLinuxVulnerable) pour effectuer des tests de sécurité
  • tester la mise en cluster de CAS (VMWare / Central Authentification Service)
  • etc.

Je n’ai pas fini d’utiliser la virtualisation. Tant mieux, d’autant que les clients commencent à y réfléchir très sérieusement, non pas pour faire des petits environnements de tests comme moi, mais plutôt pour avoir des desktops virtualisés et/ou des environnements serveurs virtualisés. Vmware ESX et le futur oVirt de RedHat vont certainement faire partir des choses à connaître en 2009.

Les performances applicatives, les tests de charges

Dans mon paysage client, tous ont des objectifs de performances pour les nouvelles applications qu’ils lancent. Signe d’une nouvelle maturité ? Oui et non. Certains ont vécus des soucis sur des applicatifs lancés qui se sont révélés peu performants et qui ont nécessité des diagnostics, des corrections et des optimisations à faire dans l’urgence (et souvent sous pression), d’autres n’ont pas envie tout simplement de vivre cela, et incluent le test de performance (de charges) en bout de chaîne avant la mise en production.
Là pour 2009, il va falloir éviter de mettre des « couches supplémentaires » pour palier aux problèmes, mais plutôt inclure la notion de performance et optimisation directement auprès du développeur. Ceci permettant d’avoir des applications avec de la performance en « natif ». Il y a bien des formations pour le développement orientées sécurité, pourquoi pas des formations orientées optimisation…

La sécurité applicative

Pour parler un peu de la sécurité applicative en 2008, je dirais : « encore inconnue » dans la réalité, bien qu’on en parle et que l’on aimerait bien l’avoir dans ses applicatifs, mais pour l’instant on n’a pas le temps de s’en occuper… (je dirais) De toutes les façons, les cabinets d’audit de sécurité vont nous dire quelles sont les failles que nous avons…

Les applications Web
On parle du Web 2.0 (et même d’Entreprise 2.0), des nouvelles façons d’utiliser l’outil Internet. Aujourd’hui (et ici au Maroc), les applications Web sont de « véritables applications ». C’est-à-dire qu’elles fournissent un lot de fonctionnalités important (on s’en doute), de la convivialité (ajax/flex merci), et tout, et tout. Cependant on notera la tendance des clients à demander des interfaces (écrans) qui remplissent complètement la largeur de l’écran de la machine. En gros avoir des applications qui profitent des espaces blancs habituels à gauche et à droite sur les cotés du navigateur (regarder sur ce blog :-)). Je pense que cela provient 1/ du fait que les écrans de machines (notamment les portables) sont devenus très larges, et 2/ des interfaces de type Gmail/Google qui sont extensibles.

On dit souvent que le navigateur est devenu le « nouveau » système d’exploitation, c’est à dire que finalement l’utilisateur ne voit plus que la dernière couche de ses applications. La tendance des « applications à écrans larges » est juste dans la continuité des choses.

OpenOffice(.org)

L’intérêt d’OpenOffice, sans forcément donner lieu à des passages vers OpenOffice, est grandissant. Mes interlocuteurs connaissent cette suite bureautique, et ont envie de savoir si c’est « compatible » avec la suite Microsoft Office, d’autant que parfois le passage à Office 2007 n’a pas toujours été bien vécu (pour mes interlocuteurs professionnels). Quant à mon entourage familial, je pratique la conversion à OpenOffice (sous Windows ou Linux) avec une petite formation à l’appui plutôt que leur installer une suite MS Office (je rappelle aussi que c’est payant : en France, ~99 euros pour Office 2007 en pack Etudiant / Famille !). Ensuite on ne me demande plus d’avoir MS Office…

On ajoutera que Microsoft dans le SP2 d’Office 2007 va permettre de lire des fichiers OpenOffice, ce qui viendra ajouter à la compatibilité bi-directionnelle des formats bureautiques.

SPAM

Le SPAM, bien que toujours (et même extrêmement) présents sur les ‘câbles’ Internet, n’est plus l’ennui récurent qu’il était. En effet, les filtres anti-spams tant du côté des serveurs de messageries que du coté des postes clients (outlook, thunderbird) sont devenus performants, à tels points que je n’ai que très épisodiquement un mail de spam sur mes différentes boîtes aux lettres. Merci.

Ubuntu

Sans dire qu’il s’agit de la meilleure distribution pour poste de travail, son petit coté « si il existe des drivers non-opensource pour un périphérique, alors on le distribue aussi » est bien pratique par rapport à d’autres distributions. Toujours est-il que je suis très satisfait d’avoir un poste de travail Linux / Ubuntu qui fonctionne bien, rapide, stable et qui sait profiter de mes 4 Go de mémoire (le coté 64 bits).

La future release de Ubuntu (9.04 Jaunty Jackalope, prévue le 23 avril 2009) s’annonce exceptionnelle avec OpenOffice 3, Xorg 1.6, le dernier noyau Linux 2.6.28, Firefox 3.1, Thunderbird 3, etc… (on en reparlera…)

Je finis ce bilan, par quelques notes :

  1. Le blog n’a pas été toujours facile à maintenir à jour cette année, bon gré, mal gré, des événements et actualités professionnelles et personnelles. Mais cela reste très gratifiant à tous les points de vue.
  2. JMeter fait son petit bout de chemin, les billets relatifs à ce sujet ont leurs visites qui augmentent de mois en mois. Peut-être est-ce dû au fait qu’il y a peu de documentation francophone sur JMeter (ce blog est assez bien placé sur google.fr avec le mot-clé Jmeter du coup). Le groupe « JMeter en français » n’est pas un groupe très actif, mais se réveille de temps en temps pour soulever des points souvent très intéressants.

Pour conclure, une bonne année 2008 d’un point de vue informatique pour moi. Les choses bougent, Linux est vraiment bien en tant que desktop.

J’en profite pour vous souhaiter une excellente année 1430 (calendrier musulman, car aujourd’hui c’est le 1er Moharem) et une excellente année 2009 (calendrier grégorien/international) !

./

Flattr this!

3 commentaires

  1. Yoann S dit :

    Bonjour et un grand merci pour toutes ces informations !

    Concernant le tutoriel sur la variabilisation des données Jmeter, j’ai utilisé avec succès tous les outils.
    Je me heurte cependant aux tests dont tu fais allusion à la fin du tutoriel:

    « Ce tutorial montre la variabilisation à partir de données « connues » avant le tir. Il est aussi possible de variabiliser un scénario
    de tir avec des données retrouvées (ou calculées) dynamiquement pendant l’exécution du tir. (On utilisera en autre l’item Regular Expression Extractor du groupe Post-Processors pour ce genre de cas) »

    Dans mon cas, Regular Expression Extractor me permet de retrouver les ID (dynamiques à chaque réinstallation de l’appli à tester) de noms écrits en durs dans l’expression régulière:
    id=(\d+)&resourceId=(\d+) » title= »DUPONT »

    Je ne parviens pas cependant à variabiliser ces noms. J’ai essayé sans succès la syntaxe Jmeter (${user} correspondant à une colonne de fichier CSV):
    id=(\d+)&resourceId=(\d+) » title= »${user} »

    Un grand merci d’avance.

    Yoann S.

  2. Milamber dit :

    Bonjour,
    Te serait-il possible de poser ta question dans le groupe google Jmeter-fr (lien sur la page d’accueil de ce blog) ? cela permettrait de partager la question (et la réponse).
    Tu pourrais également poster un exemple de script Jmeter pour que l’on essaye de t’aider.
    Merci.
    Milamber

  3. Omar Wright dit :

    Bonjour,

    Merci bcp pour le bilan que tu as fais pour nous.
    J’ai rien à ajouter sauf peut être que tu as un peu oublier quelques événements sur Bea Weblogic, Oracle, Oracle SOA ….
    🙂

    encore une fois merci pour la partage du bilan.

    OW.