Quelques nouvelles

Cela fait un bout de temps que je n’ai pas publié quelque chose sur le blog, alors voici quelques nouvelles en vrac.

Tout d’abord, j’ai changé d’ordinateur portable pour un Samsung New Series 9 (NP900X3D), dont les caractéristiques sont : processeur Core i5, 1,7 GHz (i5-3317U), 4 Go de RAM, disque dur SSD de 128 Go (que j’ai changé par un 256 Go), un poids plume de 1,1 Kg, un look clean et très silencieux.

J’ai retiré le Windows 8 pré-installé pour le remplacer par une Debian Wheezy avec Gnome 3. Ce dernier fonctionne carrément plus vite que sur mon ancien Dell E6500 (normal la carte vidéo est bien plus performante).

Le portable est vraiment rapide (merci au disque SSD en particulier) et plutôt agréable à l’utilisation. Dans les petits bémols, j’ai dû acheter l’adaptateur VGA pour pourvoir projeter mon écran sur des datashows, car le portable n’a pas de connecteur VGA « standard ». (idem pour le port RJ45 (réseau), mais un adaptateur est livré). Autre bémol, seulement 4 Go de mémoire non-upgradable (directement soudé à la carte mère).

Noter que dans le même genre de portable, vous avez le Dell XPS 13 avec notamment son édition developer livré avec Ubuntu pré-installé. Je l’aurais bien pris, mais c’est plus difficile à trouver au Maroc (il faut le faire importer sur demande)

 

Ensuite avec mon ancien portable, plus deux autres (un Lenovo Edge et un vieux Dell D620), j’ai monté une plate-forme de cloud computing (informatique dans les nuages) avec la solution Apache CloudStack (dans sa future version 4.1) et en utilisant l’hyperviseur KVM. Noter bien que 1 seul portable suffit pour avoir sa plate-forme CloudStack, les deux en plus permettre d’avoir plus de haute-disponibilité et de capacité d’hébergement de VMs.

Pour revenir à CloudStack, cela fait environ 3 mois que je bosse sur la mise en place d’une plate-forme CloudStack pour un hébergeur, sur des beaux serveurs (64 cores, 512 Go de RAM).

Du coup, je contribue sur le projet CloudStack au niveau de la traduction française de l’interface d’administration Web, qui maintenant (presque) entièrement en français (à partir de la version 4.1 de CloudStack qui est en cours de finalisation). Ci-dessous deux captures d’écran de l’interface en français.

 

Coté JMeter, de petites améliorations s’ajoute tranquillement à JMeter, notamment la possibilité d’exécuter des scripts MongoDB via un nouvel échantillon de test. Et très dernièrement, enfin une option pour enregistrer le Plan de Travail dans son script JMeter (.jmx), et ainsi de plus perdre ce qui était mis dans le plan de travail (bien souvent le Serveur HTTP Proxy).

 

 

Flattr this!

Les commentaires sont fermés. Merci d'utiliser le groupe JMeter en français pour vos questions ou commentaires